JO: c'est la fête !

Publié le

A 10 jours de JO, le grand foutage de gueule continue.

Info Reuters Pekin de ce matin :

      Le Comité international olympique (CIO) annonce qu'il va enquêter sur un cas de censure présumé sur le service internet mis à disposition des médias couvrant les Jeux de Pékin (Ah ben enfin ! il serait temps de s'en soucier ! ça fait juste des années qu'on en parle !!! Remarque, si il n'y a qu'UN cas "présumé" ça ne vaut peut-etre pas la peine de s'en coucier...).

      Mardi, il était impossible d'accéder depuis le centre de presse principal des Jeux au site internet d'Amnesty International, sur lequel était publié un rapport dénonçant l'absence de progrès de la Chine en matière de droits de l'homme.

      Kevan Gosper, le responsable des relations presse du CIO, a déclaré à Reuters que toute interférence dans le travail des journalistes ferait l'objet d'une enquête (Hou ! Je suis sur que le PCC est terrorisé par cette menace...).

      La Chine s'était engagée à ce que les journalistes jouissent des mêmes libertés que lors des Jeux précédents et a, à ce titre, assoupli sa réglementation sur les médias étrangers à titre provisoire, jusqu'en octobre (Assoupli ? ah bon ? Aurait-on offert aux journalistes des cartes postales du Tibet, à défaut d'être autorisé à y aller depuis des mois ? Aurait-on réouvert des milliers de sites internet bloqués?  Et pour les journalistes, les juristes, les internautes emprisonnés ou assignés à résidence ? On leur a mis une télé dans leur cellule pour qu'ils puissent regarder la formidable réussite nationnale ?)

      Mais plusieurs médias étrangers continuent de se plaindre de harcèlement et l'organisation Human Rights Watch a émis un rapport très critique à l'égard de Pékin en juillet (Et une porte ouverte d'enfoncée ! Bravo, il serait temps de vous réveiller les gars. Vous êtes journalistes non ?)

      Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Liu Jianchao, a réaffirmé mardi que les journalistes disposeraient d'un accès normal à internet à l'exception de sites interdits, comme celui de la secte Falun Gong. (Ben voyons... Mais les gars, vous allez réouvrir ça juste pour les journalistes ou bien aussi pour tous mes lecteurs en chine qui seraient ravis d'avoir à nouveau accès à mon blog "dissident" ?)

      D'après lui, les difficultés rencontrées pour accéder à certains sites sont de la responsabilité des sites eux-mêmes. "Il y a des problèmes avec beaucoup de sites internet qui ne facilitent pas leur exposition en Chine", a-t-il dit lors d'une conférence de presse (là, je me marre ! J'vous avais pas dit qu'ils ont un humour bien à eux les chinois ? Tu te prends un coup de matraque sur la gueule ? Mais c'est de ta faute aussi... Pourquoi tu la mets juste sur la trajectoire du pauvre policier qui fait un mouvement brusque ? C'est mauvais pour ta santé en plus...).

      Les journalistes présents sur place se sont aussi plaints que le débit du service internet mis à leur disposition était trop faible. (Bienvenue en Chine les occidentaux ! Je vous rappelle que toute information internet est checkée par Pekin. Donc pour avoir accès à Google, ça vous prendra 10 secondes avant que la réponse soit "épurée" évidemment).

      Le responsable des relations presse du CIO a toutefois déclaré qu'il ne pouvait garantir un accès libre aux médias sur les sujets n'ayant pas directement trait aux Jeux.

      Dans un rapport publié mardi à Hong Kong, Amnesty International regrette qu'"aucun progrès n' été accompli pour remplir ces promesses (de progrès sur les droits de l'homme), seulement une dégradation continue".

      "Les autorités ont utilisé les Jeux olympiques comme prétexte pour continuer, et par certains aspects, intensifier les politiques et les pratiques existantes qui ont conduit à des violations des droits de l'homme sérieuses et étendues", ajoute Amnesty.

      Les autorités chinoises ont ciblé les militants des droits de l'homme, les journalistes et les avocats pour "faire taire la dissidence" avant les Jeux, précise l'ONG.

 

Et pour ceux qui y ont encore accès :

Amnesty Internationnal France

Reporters Sans Frontière

 

(Note :  je ne cherche pas à faire de la politique dans ce blog. Je cherche simplement à montrer l'hypocrisie des gouvernements, des médias et du CIO. Sachez juste que les JO ne vont pas être une grande fête pour tous les chinois malgré le merveilleux tableaux idyllique qui en sera fait par les officiels du PCC)

Publié dans Bilou en Chine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Damien B 02/08/2008 18:09

En même temps c'est tout à fait irresponsable d'avoir envoyé des milliers de journalistes là-bas sans leur fournir un proxy sécurisé pour envoyer leurs reportages au pays ; c'est bien d'être révolté par la censure, mais quand on a un moyen bête comme choux qui prend 10 minutes à mettre en place pour la contourner, là c'est du crétinisme :)

Bilou 06/08/2008 11:50



Entièrement d'accord avec toi. Même si apparemment divers sites genre anonymouse.org ont réussi à être bloqués, l'installation d'un simple petit logiciel permet un surf tout à fait correct. Mais
quand on ne s'intéresse pas au sujet que l'on traite, voilà ce qui arrive...



Delphine : les dernières news... 01/08/2008 13:15

"Deux jours après avoir annoncé que les médias étrangers n'auraient finalement qu'un accès limité à Internet depuis le principal centre de presse des JO de Pékin, les autorités chinoises ont apparemment levé la censure, vendredi 1er août, sur plusieurs sites, dont ceux d'Amnesty International et de Reporters sans frontières. "

extrait de l'article du Monde du 1er aout ...

Delphine 31/07/2008 09:31

Ah mais non, tu n'a pas tout suivi !!! Le CIO annonce aujourd'hui s'être fourvoyé et qu'en fait c'est lui qui a demandé/autorisé que l'accès internet soit restreint pour les journalistes internationaux !!!! En revanche, je ne savais pas que dans un premier temps ils s'étaient offusqué et avaient annoncé une enquête...
A nous 2, nous avons l'information complète. Est-ce que ça nous avance ? Hum, on pourrait dire que la "philosophie chinoise" atteint les plus hautes sphères du CIO qui se mettent à se contredire en 2 jours pour éviter les remouds et sauver la face.
Seb !!! Les JO sont perdus à jamais !!!

Pour illustrer mes propos (sur la déclaration du CIO) :
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/20080730.OBS5210/le_cio_accepte_que_la_chine_censure_internet.html?idfx=RSS_notr
http://www.rmc.fr/edito/sport/57541/jo-le-cio-accepte-que-la-chine-limite-lacces-a-internet/

yanne 30/07/2008 00:12

ouais c`est clair que je vais les boycotter ces jeux, notre cher president a peur de se faire botter les fesses par l`ambassadeur en France, les gens ont bien fait de gêner le passage de la flamme a Paris, la honte pour les flics qui ont arrache les drapeaux tibetains, et la Chine qui appelle les petits vieux des campagnes pour faire les basses besognes et nettoyer tout avant les jeux, la misere quoi...et pour la pollution ils vont mettre des grands ventilos ???

Bilou 06/08/2008 11:45



Je ne sais pas si, à notre niveau, il faut boycotter les jeux... Est-ce que cela changera quelque chose ? Ils vont avoir lieu, on va en entendre parler tous les jours quoi qu'il arrive. Mais bon,
c'est sur que ne pas regarder la télé, ça ne fera pas de mal ^_^

Ce que je cherche à faire c'est vraiment juste à vous dire qu'il faut voir les JO et les infos que vont donner les chinois avec un autre oeil. Sans être paranoiaque (mais presque) il faut
chercher ce que ça veut dire en fait, trouver une traduction fidèle des paroles des dirigeants pour n'être au final qu'admiratif devant leur science de la phrase à double sens. C'est à la fois
extrêmement drole et terriblement pathétique...



dibo 29/07/2008 23:30

Bonjour,
Afin de faire avancer le débat sur les JO de Pékin, je viens de créer une communauté dédiée à cet événement. N'hésitez pas à nous rejoindre.
http://www.over-blog.com/com-1055858682/Jeux_Olympiques_de_Pekin.html