B-Day !

Publié le par Sébastien

Hier, c'était le B-Day, le Bilou-Day, la fête à Bilou quoi !

Comme tous les matins, je prends le bus, mais cette fois, un peu plus tard (j'ai eu du mal à me lever). Outre le chauffeur il n'y a qu'une femme qui fait la gueule. C'est assez exceptionnel (pas la femme qui fait la gueule, simplement de n'être que 2). Le femme en question descend une station plus loin.

Personne n'étant monté, je me retrouve donc tout seul dans ce grand bus vide.

C'est alors que le chauffeur se retourne et me demande "Alors mon gars, tu vas où ?". Un peu étonné, je lui file le nom de mon arrêt et vroum ! me voilà collé au siège. Je ne sais pas s'il avait envie de terminer plus vite sa tournée, s'il avait un besoin naturel pressant ou s'il avait tout de suite compris qu'il avait dans son bus le "fameux" Bilou de Bilou en Chine mais il a soudain décidé que je serais son unique passager jusqu'à destination.

Je me suis senti super important d'un coup. A chaque station (devant lesquelles nous passions en trombe) je voyais les badauds ébahis, tendant les bras et me faisant des signes. Certains fans hystériques tentaient même de se jeter sous mon bus afin de l'arrêter. Alors tel un président (ou un footballeur) descendant les Champs Elysées, je leur répondais par un petit salut amical de la main par la fenêtre entrouverte... Raaahhh bonheur, puissance....

Puis comme ça ne suffisait pas pour une seule journée, dans l'après-midi, je suis allé me faire rembourser quelques dépenses faites lors de mon dernier retour en Europe (inscription au congrès, transport, bouffe etc). Alors qu'en France, il faut souvent plusieurs mois pour que l'argent revienne sur ton compte, ici, c'était fait en 20 minutes. Sans comprendre ce qu'il m'arrivait, je me suis retrouvé avec une liasse de 12000 kuais (1200 €) dans la main. 6 mois de salaire en grosses coupures de 100... Super impressionnant...

Loin de me laisser griser par l'argent et attirer par le côté obscure de la force pécuniaire* qui règne en maître à Shanghai, je me suis pourtant à nouveau senti un peu différent pendant quelques minutes... Le problème c'est que je n'ai pas de poche assez grosse pour y glisser tout ça alors j'ai dû traverser la fac avec ma grosse liasse dans la main. J'avais un peu honte devant les ouvriers qui bossaient dehors...


* Petite note linguistique, le terme "pécunier" n'existe pas en français mais qu'il faut utiliser l'adjectif "pécuniaire". Ex : T'as pas de sous = tu as un problème pécuniaire. (Philippe P. Si tu passes par là, je t'embrasse)

Publié dans Bilou en Chine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Delphine 14/06/2007 09:32

B-Day +2

Bon anniversaire pécuniaire !!! (on sait jamais, ça pourrait marcher 2 fois...)

val 14/06/2007 09:21

tchou ni chan gu kouaï leu tchou ni chan gu kouaï leu tchou ni chan gu kouaï leu Bilou tchou ni chan gu kouaï leu !!!!

Djé 14/06/2007 09:05

BON ANNIVERSAIREeeeee
mes voeux les plus sincereeuuuu
....

kat 13/06/2007 18:28

A défaut d'être la 1ère à te le souhaiter, j'espère être la 1ère à te le souhaiter à la bonne date! C'est donc un très J joyeux J jour d' A Anniversaire que je (+ Syl +Alex) te souhaitons.31 gros bisous! Euh, zut fallait peut-être pas le dévoiler...PS: fais attention, il paraît que c à partir de 30 ans qu'on commence à prendre de l'enbonpoint (tiens comment ça s'écrit ça?!) Moi je dis ça, c juste pour pas que tu te sentes mal quand on reprendra le rock accro!;-)
Bises!

sandra 12/06/2007 17:26

Mince !! on s'est tous fait doubler par Delphine pour ton anniv ... Bon sinon c'est le mois versaire de Piou, 8 mois aujourd'hui ! et presque 3 dents ... Ca vaut pas une liasse de 12000 kuais comme infos je sais ...